Les percussions, la contrebasse et les guitares installent une ambiance rythmique et harmonique. Les bourdons puissants de l'accordéon et de la vielle électro imposent une atmosphère envoûtante. Leurs contre chants et improvisations savamment distillés enrichissent les couleurs musicales. 

Sur cette matière sonore d'une force exceptionnelle les chants et violons viennent chacun à leur manière nous raconter une histoire : celle de leur parcours, de leur sensibilité. Les voix aux accents parfois de briolage, de reggae, aux timbres clairs et amples, nous dévoilent leur imprégnation des collectages du Poitou et du Centre France.

Le mélange des cultures, les origines musicales diverses permettent de proposer un concert / bal où les techniques des anciens côtoient celles des musiques improvisées.

L’espace, ainsi créé, génère une osmose parfaite entre la scène et le parquet. Des pas énergiques, des jupes virevoltantes, des gestes gracieux, une féminité animale, des maladresses masculines, des sourires de plaisir : le bal bat son plein.

Ça sent la sueur, c'est brutal et chaleureux. C'est mélancolique, doux et feutré.
C'est Ciac Machine.

LES MUSICIENS

Grégory Jolivet : Vielle alto électrique, Chant
Julien Barbances : Chant, cornemuse, violon,
Jean Laurent Cayzac : Guitare électrique, contrebasse, Chant
Florian Huygebaert : Percu, Chant
Julien Padovani : Accordéon chromatique, Fender Rhodes, Chant
Christian Pacher : Chant, Violon, Chant
Robert  Thebaut : Violon, guitare, Chant
Olivier Thillou : Son


Crédit photo : Brice Vanel